Marion SCHILLING

Doctorante en co-encadrement à l’UMR Interactions Arbres-Micro-organismes (IAM) à l’Université de Nancy et au LVBE, sous la direction de Eric Gelhaye, Directeur de Recherche  INRAE à l’UMR IAM et Sibylle Farine Maître de Conférences au LVBE.

 

courriel : marion.schilling@univ-lorraine.fr

 

Sujet de thèse

« Des forêts aux vignobles : adaptation des champignons dégradeurs de bois. »

 

Cette thèse a pour objectifs d’étudier les mécanismes de dégradation et de détoxification de champignons dégradeurs de bois selon leur substrat. En particulier, Fomitiporia mediterranea, un basidiomycète dégradeur de bois, est associé à une maladie du bois de vigne particulièrement dévastatrice, l’esca. Trametes versicolor, également dégradeur de bois et de type pourriture blanche, est impliqué dans le recyclage du carbone du bois mort en forêt, et est un modèle d’étude pour ses mécanismes de dégradation et de détoxification.

Le suivi de l’évolution de différents substrats ligneux au cours de leur dégradation par chacune de ces deux espèces ainsi que des approches de suivi physiologique, de métabolomique et de protéomique sont utilisés afin de mieux comprendre les mécanismes moléculaires impliqués.