Dr. Eloïse METEIER

Titre :

Les transporteurs de sucre SWEET chez la vigne : rôle dans les interactions avec des bioagresseurs.

Soutenue  le 2 juillet 2019, à Colmar 

Directeur de thèse : Pr. Julie Chong, Université de Haute Alsace

Co-directeur de thèse : Dr. Pere Mestre, Chargé de Recherche, INRA de Colmar

Résumé :

Le transport et la répartition des sucres jouent un rôle prépondérant lors des interactions entre les plantes et les agents pathogènes. Les transporteurs de sucre SWEET sont la cible des agents pathogènes extracellulaires qui modifient leur expression dans le but d’acquérir les sucres nécessaires à leur croissance.

L’étude des transporteurs SWEET chez la vigne et plus particulièrement de leur rôle dans les interactions avec des bioagresseurs a été réalisée en se focalisant sur trois d’entre eux : VvSWEET2a, VvSWEET4 et VvSWEET17d.

Par l’utilisation de hairy robots sur exprimant VvSWEET4, nous avons pu montrer l’activité de transport de glucose de VvSWEET4 in planta. Par ailleurs, nos résultats ont montré que la surexpression de ce gène conduit à une augmentation des teneurs en hexoses dans les racines ainsi qu’à l’induction de l’expression de plusieurs gènes de la voix de biosynthèse des flavonoïdes associée à une augmentation des teneurs en proanthocyanes. Ces résultats permettent d’expliquer la meilleure résistance des lignées de surpresseurs face à Pythium irregulare, un pathogène racinaire.

La recherche d’un transporteur VvSWEET4 non fonctionnel au sein des Vitaceae a permis d’identifier trois acides aminés importants dans la fonction de transport de glucose. Ces acides aminés n’ont, jusqu’à présent jamais été identifiés comme importants pour l’activité de transport de sucres de différents SWEET chez d’autres espèces. Nous avons par ailleurs pu observer un phénomène de compensation entre deux mutations permettant une restauration de l’activité de transport de glucose.

L’utilisation de mutants knockout et de surexpresseurs chez Arabidopsis n’a malheureusement pas permis de mettre en évidence un rôle des transporteurs VvSWEET2a et VvSWEET17d lors de l’interaction avec des agents pathogènes biotrophe et hémibiotrophe.

En conclusion, nos travaux ont permis de contribuer à une meilleure compréhension du rôle des transporteurs de sucres SWEET dans les interactions entre la vigne et ses agents pathogènes.