Christophe BERTSCH sélectionné en 2018 dans le top 20 du Vin

Pr. C. BertschChristophe Bertsch, 48 ans, dirige le laboratoire Vigne, biotechnologies et environnement de l’université de Haute-Alsace, à Colmar. Sa spécialité : les maladies du bois. Il pilote ainsi le projet Euréka, l’un des neuf premiers programmes retenus par le ministère de l’agriculture dans le cadre du plan national de dépérissement du vignoble. « L’idée est de trouver des solutions préventives mais aussi curatives » insiste le chercheur. Et pour ça, il n’hésite pas à s’inspirer de travaux de confrères dans d’autres disciplines comme la forêt. « Inventer, c’est penser à côté » disait Alfred Einstein. Il le rappelle régulièrement à ses équipes.
Il explore ainsi l’endothérapie qui consiste à injecter au cœur des ceps des molécules actives pour qu’elles agissent directement sur les pathogènes présents dans l’amadou. Il travaille aussi sur la double-greffe et l’impact des pratiques culturales.
En avril 2018, il a pris la direction de la commission technique du vignoble Alsacien. L’objectif : fédérer et coordonner l’ensemble de la recherche alsacienne avec l’interprofession (Civa), les syndicats de vignerons (l’Ava), les instituts techniques (l’IFV et la chambre d’agriculture). Les thématiques abordées : la pulvérisation, les relations avec les riverains, la flavescence dorée, le matériel végétal… et bien sûr les maladies du bois.

Rédacteur : Christelle Stef.

Article issu du site internet Vitisphère

Ceux qui ont fait bouger le vignoble français en 2018

Mercredi 16 janvier 2019 par Alexandre Abellan

pastedGraphic.png

crédit photo : Création Vitisphere

Vitisphere dévoile sa sélection des entrepreneurs, leaders, prescripteurs, techniciens et même rebelles les plus influents du millésime écoulé… Et des années à venir.

Pour sa troisième édition, notre top 20 du Vin (cliquer ici pour le découvrir)  réunit les vingt têtes d’affiche ayant fait l’actualité 2018 de la filière, et du site Vitisphere. Se voulant éclectique et assumant d’être subjectif, ce répertoire à influences et inspirations dessine tous les défis actuels, et à venir, de la filière.

Nos 20 du vin

Choisis et rédigés par les rédacteurs de la revue la Vigne et du site Vitisphere, voici les portraits des 20 personnalités de la filière vitivinicole :

Jean-Luc Andrieu, directeur général de la cave coopérative des Vignerons d’Héraclès (Codognan).

Sébastien Attias, responsable du pôle développement technique de la Chambre d’Agriculture des Bouches-du-Rhône (Aix-en-Provence).

Magali Bayle, gérante de Capital Citoyen (Carpentras).

Fathi Benni, PDG fondateur du Petit Béret (Béziers).

Christophe Bertsch, directeur du laboratoire vigne, biotechnologies et environnement de l’université de Haute-Alsace (Colmar).

Sébastien Bouvet-Labruyère, directeur général d’Anagram (Piolenc).

Philippe Brisebarre, vigneron à Vouvray siégeant au comité vin AOC de l’INAO.

Lætitia Caillaud, conseillère en viticulture à la Chambre d’Agriculture de Charente-Maritime (Saintes).

Marie-Madeleine Caillet-Desmaret, Antoine Mazurkiewicz et Dominique Pienne, militants du vignoble d’Acy (Aisne).

Benoît Chaillan, référent technique du robot Ted de Naïo (Escalquens).

Pauline Chatin, vigneronne de la Vigne de Cocagne (Fabrègues).

Nathalie Delattre, vigneronne à Bordeaux et sénatrice de Gironde.

Véronique Hombroekx, directrice générale des vins de marque Baron Philippe de Rothschild (Pauillac).

Miren de Lorgeril, PDG co-propriétaire des domaines éponymes et présidente du Conseil Interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL).

Loïc Pasquet, vigneron bordelais créateur de Liber Pater (Landiras).

Laurent Pasquiet, directeur général de la marque des consommateurs (« c’est qui le patron »).

Pascaline Lepeltier, sommelière au restaurant Racines (New York).

Philippe Vergnes, vigneron audois ayant créé l’Association des Agriculteurs Sinistrés.

Claude Vialade, fondatrice du négoce bio les domaines Auriol (Lézignan-Corbières).

Ludovic Vincent, cofondateur de la start-up Biomédé (Écully).